Culte du 14 février

17
Fév

 

Bienvenue à vous toutes et tous, paroissiens des communautés de Moyeuvre, Rombas, Amnéville, Hagondange et Maizières-lès-Metz. Vous qui nous rejoignez par YouTube. Chrétiens convaincus, en recherche, curieux. Qui que vous soyez, quels que soient votre histoire de vie, vos convictions, votre confession religieuse ou sans confession, quel que soit votre vie affective, votre orientation sexuelle. En ce début de culte c’est la grâce et la paix qui sont vous sont données de la part de Dieu. Amen !

Qui attendons-nous ? Jésus Christ ? Mais il est déjà venu, Et les aveugles ne voient toujours pas. Les boiteux ne marchent pas mieux. Les prisons sont pleines et la guerre fait toujours autant de victimes. Et toujours dans le monde autant de drames et de misères. Nos esprits sont tourmentés, blessés, fatigués. Nous attendons la fin de cette pandémie, nous sommes peut-être découragés.

Et pourtant Jésus est venu Il parait qu’il doit revenir Mais pour l’instant, c’est lui qui nous attend car il dépend de nous que la lumière revienne que la justice soit rétablie et que la paix se répande sur la terre. Dieu attend de nous ce que nous attendons de lui.

Texte biblique:

Livre du prophète Esaïe, chapitre 58, versets 1 à 9a (Nouvelle Bible Segond)

1Crie à pleine voix, ne te retiens pas, dit le Seigneur.
Comme le son du cor, que ta voix porte loin.
Dénonce à mon peuple sa révolte, aux descendants de Jacob leurs fautes.
2Jour après jour, tournés vers moi, ils désirent connaître ce que j’attends d’eux.
On dirait une nation qui agit comme il faut, et qui n’abandonne pas le droit proclamé par son Dieu. Ils réclament de moi de justes jugements et désirent ma présence.
3Mais ils me disent : « A quoi bon pratiquer le jeûne, si tu ne nous vois pas ?
A quoi bon nous priver, si tu ne le remarques pas ?»
Alors je réponds : Constatez-le vous-mêmes : jeûner ne vous empêche pas de saisir une bonne affaire, de malmener vos employés, 4ni de vous quereller ou de donner des coups de poing ! Quand vous jeûnez ainsi, votre prière ne m’atteint pas. 5Est-ce en cela que consiste le jeûne tel que je l’aime, le jour où l’on se prive ? Courber la tête comme un roseau, revêtir l’habit de deuil, se coucher dans la poussière, est-ce vraiment pour cela que vous devez proclamer un jeûne, un jour qui me sera agréable ?
6Le jeûne tel que je l’aime, le voici, vous le savez bien : c’est libérer les hommes injustement enchaînés, c’est les délivrer des contraintes qui pèsent sur eux, c’est rendre la liberté à ceux qui sont opprimés, bref, c’est supprimer tout ce qui les tient esclaves. 7C’est partager ton pain avec celui qui a faim, c’est ouvrir ta maison aux pauvres et aux déracinés, fournir un vêtement à ceux qui n’en ont pas, ne pas te détourner de celui qui est ton frère. 8Alors ce sera pour toi l’aube d’un jour nouveau, ta plaie ne tardera pas à se cicatriser.

Le salut te précédera et la glorieuse présence du Seigneur sera ton arrière-garde. 9aQuand tu appelleras, le Seigneur te répondra ; quand tu demanderas de l’aide, il te dira : « J’arrive !»


Culte réalisé par: Anne Lise Salque (Pasteur de Rombas) Elisabeth de Bourqueney (Pasteur de Moyeuvre) Daniel Bur (Organiste) Maximilien Luzeka: Pasteur d’Hagondange – Maizières – Amnéville Stéphane Pompermeier: Aumonier territorialVallée de l’Orne

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com